Section des Droits de l’Homme à Paray

Une Nouvelle Section des Droits de l’Homme à Paray-le-Monial

Communiqué de presse de la section de la Ligue des Droits de l’Homme de Paray-le-Monial.

2014-03-21-Ligue-des-Droits-Homme

Vendredi 14 mars, une section de la Ligue des Droits de l’Homme s’est constituée à Paray-le-Monial en présence d’Aline Mathus, présidente de la Fédération de Saône-et-Loire. Les militants ont élu Germaine Lemétayer, présidente, Bénédicte Vandamme, secrétaire et Stéphanie Gateau trésorière.

Créée en 1898 au moment de l’affaire Dreyfus, la LDH est une association politique généraliste et laïque. Elle intervient dans tous les domaines concernant la citoyenneté et les droits et libertés collectifs ou individuels, prenant en charge la défense de principes et non d’intérêts catégoriels. C’est un contre-pouvoir qui inscrit son action dans le cadre de l’État de droit et de la démocratie, se donnant un droit de critique sur l’activité des structures de l’État lorsque la défense des droits est en cause; elle propose des changements et des évolutions qui lui paraissent nécessaires, elle sensibilise l’opinion publique à ces sujets.

Parmi les actions très diversifiées de l’organisation, les militants ont privilégié, en fonction des besoins locaux, plusieurs angles d’action :

1°) La défense des valeurs républicaines, en particulier le respect de la laïcité : la laïcité est la garantie de la liberté de conscience de chacun et permet la création d’un espace public commun neutre où peuvent s’exprimer, dans les limites du respect de l’autre, toutes les opinions.

2°) Celle des droits des femmes (la protection contre la violence, la mise en oeuvre du droit à la contraception et à l’avortement…).

3°) La lutte contre les discriminations dont l’expression tend à s’accroître (homophobie, antisémitisme, racisme, xénophobie…) ; elle demande en particulier l’organisation de campagnes nationales contre l’homophobie.

4°) La lutte contre l’extrême-droite : la LDH continue à dénoncer les politiques discriminatoires ; elle considère qu’aucune alliance électorale ne doit être conclue avec l’extrême-droite sous prétexte de considérations locales.

5°) Enfin, notre section entend contribuer à la défense des droits et libertés dans le monde : la LDH est en effet concernée par les questions internationales, elle intervient en faveur des droits élémentaires comme le droit au travail, à l’éducation et à la santé, mais aussi des libertés civiles et politiques et s’oppose au recours à la torture et aux juridictions d’exception.

Les militants de la Ligue des droits de l’Homme de Paray-le-Monial, le 19 Mars 2014.

Laisser un commentaire