Mort de Pierre Mauroy

Pierre Mauroy : une vie au service du progrès

Pierre Mauroy s’est éteint à l’âge de 84 ans. Retour sur le parcours d’un militant du socialisme et de l’éducation populaire.

2013-06-07-Pierre-Mauroy-Mort

Nommé Premier ministre après la victoire de François Mitterrand en 1981, Pierre Mauroy fut le premier des socialistes à Matignon sous la Ve République.

Jusqu’en 1984, où Laurent Fabius lui succède, il dirige trois gouvernements d’Union de la gauche. Parmi les réformes majeures de ces trois années, on retiendra bien sûr, l’abolition de la peine de mort, les lois de décentralisation, la cinquième de congés payés mais aussi les 39 heures et la mise en place de l’impôt sur la fortune.

Pierre Mauroy, c’est aussi l’homme du Nord. Maire de Lille de 1973 à 2001, député du Nord (1973-1981, 1986-1992), président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981), il marquera durablement l’histoire de sa ville et de sa région.

1988 à 1992, il fut le Premier secrétaire du PS avant d’être élu à la tête de l’internationale socialiste de 1992 à 1999.

Un parcours militant :

– Né le 5 juillet 1928 à Cartignies, Pierre Mauroy est l’aîné d’une famille de sept enfants. À 16 ans, il adhère aux Jeunesses socialistes dont il sera secrétaire national de 1955 à 1959.
– Diplômé de l’Ecole normale d’apprentissage de Cachan, il sera professeur dans un lycée technique de la banlieue parisienne de 1952-1956.
– En 1951, il fonde Léo Lagrange, grande fédération d’éducation populaire.
– Dix ans plus tard, il devient premier secrétaire de la fédération socialiste du Nord et accède en 1963 aux responsabilités nationales au sein de la SFIO.
– Pierre Mauroy accompagnera François Mitterrand dans son entreprise de reconstruction du PS lors du congrès d’Epinay en 1971.
– Après son passage à Matignon, il reprend une place de premier plan en 1988 en devant Premier secrétaire du PS jusqu’en 1992.

Communiqué du Parti Socialiste, le 07 Juin 2013.

Disparition de Pierre Mauroy

C’est avec une immense tristesse que j’apprends la mort de Pierre Mauroy, ancien Premier ministre et ancien Premier secrétaire du Parti socialiste.

Militant et homme d’État, Pierre Mauroy incarnait l’âme populaire et la fierté ouvrière de la gauche. Il était un homme du peuple et aura consacré sa vie à le servir, en tant que maire de Lille de 1973 à 2001 comme à la tête du gouvernement de la France de 1981 à 1984.

Les Socialistes, et au delà l’ensemble des Français, lui seront à jamais reconnaissants de son combat inlassable pour la justice sociale et des grandes réformes qu’il a portées au service de notre pays, et qui furent adoptées sous les gouvernements d’Union de la gauche qu’il a dirigés : l’abolition de la peine de mort, la décentralisation, la cinquième semaine de congés payés, la retraite à 60 ans, le choix de l’Europe en 1983.

Pierre Mauroy restera comme une immense figure du socialisme français et international, notamment à la tête de l’Internationale socialiste de 1992 à 1999, mais également comme un homme d’Etat et un symbole de la méritocratie républicaine, un fils de la République qui à force d’efforts et de travail y aura exercé les plus hautes responsabilités.

Les socialistes pleurent aujourd’hui un homme simple et généreux dont les valeurs et les convictions devront toujours continuer de les éclairer.

Au nom du Parti socialiste et en mon nom personnel, j’adresse à la famille et aux proches de Pierre Mauroy mes plus sincères condoléances.

Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste, le 07 Juin 2013.

Parti Socialiste du canton de Paray-le-Monial

C’est une grande figure du socialisme qui disparaît. Socialiste, Républicain et Humaniste on dirait aujourd’hui social-démocrate. Sa place dans l’histoire, c’ est d’avoir été le premier Premier ministre de l’Union de la gauche en 1981.
Nous lui devons les 39 heures, cinquième semaine de congés payés, augmentation du nombre de fonctionnaires, retraite à soixante ans, abolition de la peine de mort, remboursement de l’IVG, etc….
Un exemple pour tous les militants socialistes.
« Vous mettrez du bleu au ciel», lui avait dit François Mitterrand en août 1993. »
Aujourd hui, Il a rejoins le bleu du ciel et le cœur des Socialistes.

Thomas Meunier, Secrétaire de la section du Parti Socialiste du Canton de Paray-le-Monial, le 07 Juin 2013.

L’UMP condamne avec force l’agression odieuse de Clément Méric

Nous souhaitons pour les coupables une sanction exemplaire. Dans une démocratie comme la France, au 21ème siècle, il n’est pas acceptable d’être victime de ses convictions, son engagement politique.

Mais, Michèle Tabarot, secrétaire générale de l’UMP, regrette les amalgames honteux auxquels se livrent une partie de l’extrême gauche et de la gauche.
Les millions de personnes qui se sont opposées pacifiquement à l’ouverture du mariage et de l’adoption pour les couples de même sexe n’ont strictement rien à voir avec les groupuscules skinhead dont la violence est la seule référence. Ceux qui soutiennent l’inverse dénaturent le débat républicain et font le jeu des extrêmes.

Elle appelle à la décence et au respect. Ce drame ne doit faire l’objet d’aucune exploitation politicienne. Bien au contraire, tous les partis républicains doivent marquer leur unité pour dénoncer de tels atrocités.

Michèle Tabarot, Secrétaire Générale de l’UMP, le 06 Juin 2013.

Laisser un commentaire