Gratuité état civil en Charente

Pour la gratuité de l’état civil de la Charente

2013-02-Etat-Civil-Charente

Pourquoi c’est important

Les généalogistes le redoutaient, la Charente s’apprête à le faire : l’état civil ancien de ce département sera mis en ligne au premier trimestre 2013 et son accès sera payant, annonce le Conseil Général. Alors que sur les 85 départements ayant mis en ligne un tel type de service, un seul est actuellement payant ( le Calvados), la Charente va donc instaurer un tarif pour la consultation à distance de certains documents.
L’accès libre et gratuit aux archives est une traditions républicaines.
Or, nous venons d’apprendre, après des années d’attente, que les archives de la Charente, tout au moins, l’état civil ancien, sera payant. (Nous avons bien noté que certaines archives, telles que les cartes postales anciennes, les cahiers de doléances ou les tables décennales seraient quand à eux, gratuits à la consultation).
Par contre, les registres de l’état civil, les documents les plus lus et usités par les généalogistes, amateurs pour la plus grande partie, seront eux taxés, pénalisant ainsi les recherches, à moins bien sûr de pouvoir débourser la « modique » somme de 2 € pour deux jours , de 6 € pour 7 jours, de 20 € pour 30 jours et de 200 € pour 1 an.
La Pétition :
Mr le Président du Conseil Général de la Charente (16).
Monsieur le Président,Vous n’êtes pas sans savoir que sur les 85 départements ayant mis leurs archives en ligne, un seul, le Calvados, est actuellement payant.
La grande majorité des départements ayant choisi dans un premier temps de faire payer la consultation, est revenu sur sa décision et offre actuellement, gratuitement ce service.
De grâce, Monsieur le Président, ne faites pas de la Charente la hantise des généalogistes.
Pour ma part, je n’ai, j’ose dire heureusement, aucun ancêtre en Charente, mes ancêtres étant bretons pour la grande majorité, mais comme j’habite en Charente, à Jarnac, je demande beaucoup aux bénévoles bretons et d’ailleurs. Je considère normal et juste, de leur rendre la pareille, c’est pourquoi j’officie comme bénévole sur le 16. Voilà, comme on dit, la balle est dans votre camp.Très cordialement et généalogiquement,Bruno Rivet.

Signez la pétition – cliquez ici…

 

Article sur la Fédération Généalogie…

 

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Monsieur Le Président,

Lors de l’inauguration du nouveau site des Archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine le 11 février dernier, vous avez dans votre discours souligné l’importance de la diffusion gratuite des archives sur Internet :
Internet offre aussi une chance : il est un outil irremplaçable de diffusion des archives.

Aujourd’hui, près de trois cent millions de pages d’archives numérisées sont accessibles gratuitement sur les sites des collectivités publiques. Chaque année, deux milliards de pages peuvent être vues par des internautes du monde entier. Disons-le avec fierté, notre pays dispose d’une réelle avance en ce domaine. Il le doit notamment aux efforts des Conseils généraux que je veux saluer, qui soutiennent les politiques de numérisation des archives départementales.

Mais savez-vous que cette gratuité est menacée ? Aujourd’hui, 87 départements proposent sur Internet des archives numérisées. Tous ces sites sont gratuits, sauf un, celui du Calvados. Et prochainement, un autre département, celui de la Charente, devrait rejoindre ce « club » très fermé des sites Web d’archives payants.

Nous, généalogistes amateurs et bénévoles pratiquant l’entraide, nous souhaitons attirer votre attention sur ce phénomène : l’accès aux archives, la bonne diffusion de celle-ci sur Internet ne peuvent pas faire l’objet d’une marchandisation !

Nous sommes particulièrement concernés par cette mesure, car les départements envisagent de faire payer les documents les plus consultés par les généalogistes : les registres paroissiaux et d’état civil numérisés.
C’est pour la gratuité des archives en ligne que j’ai souhaité mobiliser les généalogistes. La pétition dont je suis l’initiateur a recueilli à ce jour 22.200 signatures sur Internet pour dénoncer la mise en ligne payante des Archives Départementales de la Charente.
22.200 signataires, c’est une mobilisation sans précédent dans le monde de la généalogie qui est un loisir très populaire, le 3e en France après le jardinage et le bricolage. Et contrairement aux idées reçues, il concerne un public souvent modeste qui a vu arriver avec les archives sur Internet, la possibilité de faire des recherches en économisant de coûteux frais de déplacements.
Il faut que l’accès aux archives et notamment aux actes anciens de l’état civil, véritable mémoire des familles et du pays, reste gratuit !
Convaincu que vous serez sensible à la préservation de la gratuité de l’accès aux documents, au nom des 22.200 signataires de cette pétition, nous vous demandons de prendre une position claire dans ce débat et d’inciter les départements à ne pas aller dans le sens de la marchandisation des archives.

Je me tiens à votre disposition, ainsi que Monsieur Jean Claude Mignon, Président de l’AGC16, l’Association des Généalogistes de Charente, pour vous expliquer nos arguments.

Je vous remercie vivement pour l’examen bienveillant que vous voudrez bien apporter à notre requête, et vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

Bruno Rivet, Membre bénévole à l’AGC16.

 

Discours de François Hollande…

Laisser un commentaire